Connect with us

Actualités

Nos corps sont vos champs de bataille

Publié depuis

le

Isabelle Solas

France, Argentine

2021

1h40

documentaire

tout public

Dans une Argentine divisée entre un conservatisme profond et un élan féministe inédit, le film dépeint les trajets de Claudia et Violeta, dans leur cheminement politique et leur vie intime. Femmes trans se revendiquant travesties, elles se heurtent avec leurs camarades à la violence patriarcale, jusque dans leur chair. Convaincues d’être les actrices d’une révolution en cours à la croisée des luttes, face à la défiance du vieux monde elles redoublent d’énergie pour inventer le présent, aimer et rester en vie.

VOST

Dublin films

L’intime est politique, telle est la raison de (sur)vivre de Claudia et Violetta, activistes et protagonistes du brûlant documentaire d’Isabelle Solas. Dans un pays […] profondément divisé sur les questions liées au genre, le simple fait d’exister et de se mouvoir au sein de la société argentine est pour elles un acte militant. Femmes trans se revendiquant travesties, elles éduquent et protestent au quotidien en faveur d’un transféminisme qui prendrait en compte toutes les formes de discriminations. Leur pugnacité et leur rage de vivre sont inspirantes, et ce film, nécessaire. www.fifib.com

Claudia, Violeta et leurs camarades disent d’eux même qu’ils sont travestis, préférant ce terme à celui de transgenre, pour ce qu’il amène de dissident et de flou. Ils vivent en Argentine, le premier pays au monde qui distingue le genre du sexe : la Loi de l’Identité de Genre promulguée en 2012 permet à chacun de choisir son genre sur ses papiers d’identité, indépendamment du sexe biologique. Malgré cette loi révolutionnaire, la société argentine reste très conservatrice et les corps désobéissants des personnes trans sont sacrifiés à la violence patriarcale. La communauté subit en effet la persistance de discriminations, elle vit sous une menace permanente et elle compte ses morts, toujours plus nombreux. Tout au long du film, en revendiquant leur présence dans des espaces qui leur tournent le dos, les personnages du film nous proposent d’autres chemins que celui de la norme. D’autres corporalités, d’autres manières de vivre une histoire d’amour, d’autres façons de penser une action collective. fr.ulule.com

La projection sera suivie d’un échange avec Isabelle Solas, la réalisatrice du film. Séance en partenariat avec les associations étudiantes Soror, Volar et Politiqu’elles.

Séance-discussion en présence de la réalisatrice Isabelle Solas

Réalisateur(s)

Isabelle Solas

France, Argentine

2021

1h40

documentaire

tout public

Dans une Argentine divisée entre un conservatisme profond et un élan féministe inédit, le film dépeint les trajets de Claudia et Violeta, dans leur cheminement politique et leur vie intime. Femmes trans se revendiquant travesties, elles se heurtent avec leurs camarades à la violence patriarcale, jusque dans leur chair. Convaincues d’être les actrices d’une révolution en cours à la croisée des luttes, face à la défiance du vieux monde elles redoublent d’énergie pour inventer le présent, aimer et rester en vie.

Version

VOST

Distributeur

Dublin films

Critique

L’intime est politique, telle est la raison de (sur)vivre de Claudia et Violetta, activistes et protagonistes du brûlant documentaire d’Isabelle Solas. Dans un pays profondément divisé sur les questions liées au genre, le simple fait d’exister et de se mouvoir au sein de la société argentine est pour elles un acte militant. Femmes trans se revendiquant travesties, elles éduquent et protestent au quotidien en faveur d’un transféminisme qui prendrait en compte toutes les formes de discriminations. Leur pugnacité et leur rage de vivre sont inspirantes, et ce film, nécessaire. www.fifib.com

Claudia, Violeta et leurs camarades disent d’eux même qu’ils sont travestis, préférant ce terme à celui de transgenre, pour ce qu’il amène de dissident et de flou. Ils vivent en Argentine, le premier pays au monde qui distingue le genre du sexe : la Loi de l’Identité de Genre promulguée en 2012 permet à chacun de choisir son genre sur ses papiers d’identité, indépendamment du sexe biologique. Malgré cette loi révolutionnaire, la société argentine reste très conservatrice et les corps désobéissants des personnes trans sont sacrifiés à la violence patriarcale. La communauté subit en effet la persistance de discriminations, elle vit sous une menace permanente et elle compte ses morts, toujours plus nombreux. Tout au long du film, en revendiquant leur présence dans des espaces qui leur tournent le dos, les personnages du film nous proposent d’autres chemins que celui de la norme. D’autres corporalités, d’autres manières de vivre une histoire d’amour, d’autres façons de penser une action collective. fr.ulule.com

Infos pratiques

La projection sera suivie d’un échange avec Isabelle Solas, la réalisatrice du film. Séance en partenariat avec les associations étudiantes Soror, Volar et Politiqu’elles.

Bande annonce (lien Allo Ciné)

https://www.youtube.com/watch?v=qU71CceRBscRead MoreCinéma Le Dietrich | Poitiers – Salle classée Art & Essai

Lire la suite
Cliquer pour laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Gagnez votre weekend à la Cité du Vin sur France Bleu Poitou

Publié depuis

le

Par

Comme un bon verre de vin est meilleur à deux, nous vous invitons à deux pour ce super weekend à Bordeaux.Read MoreInfos – France Bleu Poitou

Lire la suite

Actualités

Couple disparu dans les Deux-Sèvres : des papiers d’identité de Leslie et Kévin retrouvés en Charente-Maritime

Publié depuis

le

Par

Des papiers d’identité du jeune couple porté disparu depuis le 25 novembre dans les Deux-Sèvres ont été retrouvés jeudi à Puyravault, à côté de Surgères, en Charente-Maritime.Read MoreInfos – France Bleu Poitou

Lire la suite

Actualités

Un prêtre du diocèse de Poitiers écarté après avoir reconnu des agressions sexuelles sur mineurs

Publié depuis

le

Par

Un prêtre du diocèse de Poitiers a été écarté, ce mercredi 7 décembre, après avoir informé l’archevêque de faits d’agressions sexuelles qu’il aurait commises sur des mineurs dans les années 1990 au Brésil. Aucune victime n’a été identifiée en France.Read MoreInfos – France Bleu Poitou

Lire la suite
Advertisement

SUIVEZ-NOUS

Info continu

Generated by Feedzy